Agriculture Biologique
ActualitésVotre ProjetNos actions et prestationsL'Agriculture Biologique, Définition et Chiffres ClésLes aides financièresNos outilsVos contacts
 

1. Les objectifs que se fixent les Chambres d'Agriculture pour l'Agriculture Biologique

La profession lorraine se fixe des objectifs ambitieux pour le développement de l’agriculture biologique en région. Pour concrétiser ces objectifs, elle a acté dans le SDAGE Rhin-Meuse de 2009 l’inclusion d’éléments du Grenelle de l’environnement, notamment la conversion en AB des surfaces suivantes, à l’horizon 2020 : 

- 6% de la SAU hors zones vulnérables, soit environ 529 exploitations en bio 
- 20 % de la SAU en zones dégradées, soit 705 exploitations
- 33 % de la SAU des aires d’alimentation de captages, soit 176 exploitations

En termes d’évolution, les objectifs sont donc de convertir près de 1040 exploitations à l’agriculture biologique, toutes zones confondues, ce qui amène à un objectif de conversion de 29 exploitations par an et par départements.

Pour lire la suite de l'article cliquez ici

2. Nos prestations

L’ensemble des partenaires vous propose une offre de services large pour vous accompagner durant votre processus de conversion et après.

3. Les réseaux d'acquisition de références

  • Le réseau ECOBIO : Recueillir des références pour progresser 

Depuis 1993 les Chambres d’Agriculture de Lorraine travaillent sur le recueil de références techniques et économiques pour les exploitations laitières biologiques. Ce réseau a pu se mettre en place dans les Vosges à ses débuts sous l’impulsion et grâce à l’appui du GAB 88. En 2000 des agriculteurs de Meurthe et Moselle rejoignent ce groupe, en 2009 c’est au tour des Meusiens puis des Mosellans en 2011.

Ce groupe est aujourd’hui composé de 33 exploitations laitières des 4 départements lorrains.

Ce réseau à pour vocation de faire connaître au plus grand nombre - agriculteurs, conseillers, enseignants – les références et les savoirs faire des exploitations laitières biologiques.

Ses objectifs sont doubles : d’une part permettre aux éleveurs de comparer leurs résultats pour progresser ensembles, et d’autre part d’utiliser les références ainsi créées pour alimenter les études de conversion chez des agriculteurs souhaitant passer au mode de production biologique.

Tous les ans une synthèse des résultats de l’année est faite et présentée au groupe lors d’une journée de restitution et d’échanges. La synthèse des résultats est ensuite disponible à ceux qui le désirent. 

Pour en savoir plus sur le réseau ECOBIO ou obtenir les synthèses des résultats, veuillez contacter la conseillère de votre département : rubrique « Vos contacts »

Vous pouvez également télécharger les 3 derniers rapports de synthèse ECOBIO ci-dessous :

  • Le réseau d’acquisition de références en grandes cultures/cultures fourragères

Ce réseau a été monté durant l’été 2010, suite à la signature du Schéma de Développement de l’Agriculture Biologique en Lorraine, et a commencé ses travaux sur la culture du blé et du colza et sur les thématiques azotes, ravageurs et adventices. Il poursuit aujourd’hui ses travaux sur ces thématiques, et les complètent par des essais sur les céréales secondaires (triticale, épeautre) sur les couverts végétaux, les cultures fourragères (sorgho, maïs), les produits alternatifs (purin d’ortie, extraits d’algues, etc.).

Les thématiques à venir viseront à compléter ces travaux par des essais sur la conduite des prairies temporaires et naturelles et par l’évaluation des produits du commerce autorisés en bio (fertilisants, protection des plantes, etc.) pour permettre d’en préciser le rapport coût/bénéfice pour les exploitants dans le contexte lorrain.

Ce réseau regroupe aujourd’hui 21 agriculteurs sur toute la Lorraine, ces exploitations couvrent divers contextes pédo-climatiques et technico-économiques pour avoir une bonne représentativité des résultats d’expérimentations. Ces expérimentations sont toutes menées chez des agriculteurs pour faciliter l’émergence d’innovations grâce aux savoirs faires des exploitants et  en assurer la cohérence technico-économique.

La synthèse d’essais sur la campagne 2010-2011 est maintenant disponible après synthèse des résultats et discussion de ces résultats avec les agriculteurs lors d’une réunion technique.

 

4. Développement des filières

Plan d’action en faveur du développement du lait AB en Lorraine

Une analyse des besoins en lait AB financée par le CASDAR, a été conclue en 2010. Elle a mis en évidence le dialogue à bâtir entre une offre qui émerge fortement et une demande qui doit se renforcer afin que plus de lait soit valorisé en local.